Le dossier de RAEP : Petite préface

Cette préface est issue du livre que je suis en train de finaliser et qui sera bientôt distribué sur Amazon en version Kindle et en version papier pour les puristes

Il y a des moments dans la vie où on se sent très seul. Ce fut mon cas la première fois que je me suis retrouvé devant mon ordinateur à contempler un dossier de RAEP au format PDF.

Qu’y a-t-il de plus obscur que les tableaux à remplir d’un dossier de RAEP ? ils ont dû trouver leurs origines dans l’esprit torturé d’un quelconque scribouillard de ministère. Pire, si ça se trouve, ils ont pris un stagiaire IRA pour faire ça ! Et je rajouterais que cela a dû générer des heures et des heures de réunions.

« Ce magnifique dossier a pour vocation de démotiver les candidats pour faire des économies ! Moins de candidats, moins d’admis, moins de salaires élevés. » En tout cas c’est ce que je me suis dit quand j’ai contemplé ce dossier incompréhensible.

A l’inverse d’une documentation IKEA, le mode d’emploi d’un dossier de RAEP est assez succinct et se résume à quelques phrases pour vous dire ce qu’il ne faut absolument pas faire ! J’assume parfaitement ces propos. Il ne faut surtout pas tenir compte de « l’aide » qui vous est proposée.

Pour les plus sensibles d’entre vous, ceux qui commence à avoir la larme à l’œil, sachez que rien n’est insurmontable dans la vie. Vous devez quand même avoir à l’esprit que dans l’échelle des difficultés, le dossier de RAEP se situe en dessous de la traversée de l’Atlantique à la nage sans les bras mais au-dessus de l’ascension de l’Everest à cloche-pied.

Première réaction humaine, et qui va à l’encontre de la protection de l’environnement, on imprime un dossier de RAEP vierge, juste pour vérifier que c’est aussi compliqué sur papier qu’à l’écran. Certains d’entre vous sont particulièrement croyants (je le sais), et pensent qu’un miracle va se produire durant l’impression. Un auto-remplissage peut être ?

Et on n’est pas déçu, il faut bien le dire ! Il est plus présentable qu’à l’écran. Des tableaux et de belles pages blanches dans lesquels vous allez devoir résumer votre vie, vos compétences ! D’ailleurs on aurait pu appeler ce dossier « Ma vie mon œuvre » car cela aurait été beaucoup plus clair pour tout le monde.

Vous découvrirez plus tard, au moment de la rédaction, les pièges du format PDF. Pas de mise en forme possible du texte, impossibilité de rajouter des lignes aux tableaux, espace restreint pour la rédaction, bref que du lourd. Je rajouterais que tout est fait pour brider votre créativité, limiter l’expression de l’écrivain que vous étiez en train de devenir, en tout cas que vous espériez devenir avant que le syndrome de la page blanche ne vous frappe.

Afin de venir à bout de la tâche ardue qui vous attend, il n’y a pas cinquante solutions, il vous faut de l’aide.  Pour ma part je l’ai trouvé auprès d’un administrateur de la sécurité sociale qui était formateur de RAEP. Me prenant au jeu, j’ai suivi moi-même des formations, puis je suis devenu formateur. Entre temps, j’ai réussi différents concours qui avaient tous en commun le dossier de RAEP (Grâce aux concours je suis passé de catégorie C à A+). Le dernier était le concours d’Attaché Principal que j’ai eu avec la note de 18/20 (oui vous pouvez applaudir !). Je suis convaincu que mon dossier RAEP représentait déjà à lui seul au moins 10 points de ma note bien qu’il ne fût pas noté (Cela, nous en reparlerons plus tard).

Pour me rendre intéressant, j’ai mis en ligne quelques articles sur mon blog personnel. Cet à ce moment que je me suis aperçu du nombre important de personnes qui cherchaient de l’aide. Du nombre important de personnes qui me demandaient mon dossier de RAEP pour le recopier ou encore le nombre important de dossiers que j’ai regardé et auxquels j’ai proposé quelques corrections. On m’a même proposé de me payer pour corriger ou annoter des dossiers. Je dois vous dire que ma vraie récompense, c’est quand un candidat m’écrit pour me dire qu’il a réussi son concours et qu’il a suivi mes conseils et ma méthode.

Puis, une personne que j’aidais m’a dit au téléphone que je devrais faire un livre parce qu’il trouvait mes articles intéressant et marrants à lire. D’où m’a principale question dans la vie « peut-on être drôle et sérieux ? ». Je me suis donc lancé et vous avez dans les mains le résultat de tout un travail de synthèse et de réflexion. Pour ceux d’entre vous qui le trouvent trop cher, je dirais qu’il représente de très nombreuses heures de travail, pour ceux qui ne le trouvent pas assez cher, contactez-moi et nous trouverons une solution à vos états d’âmes.

Comme vous l’avez compris, ce livre ne va pas faire le travail à votre place. Il va vous donner une méthode, il va vous faire comprendre ce qu’attend un jury.

Il va vous aider à cheminer dans l’élaboration de votre dossier puis il va vous permettre de préparer sereinement votre oral qui sera la suite de votre dossier écrit.

Une grande partie de ceux qui ont suivi mes conseils et ma méthode ont réussi à décrocher le sésame, ils sont devenus, gloire à eux, des agents publics ou sont montés en grade.

Je ne suis pas magicien, mais il y a des choses que je sais bien faire et les dossiers de RAEP en font partie. Ce que je ne peux pas faire en revanche, c’est vous aider à trouver les ressources qui vont vous motiver pour ce travail. Car il sera long et semé d’embûches. Je vous donnerai quelques « Tips and tricks » que j’ai découvert au fil des années et surtout, je vous dirai ce qu’il ne faut surtout pas faire, comme utiliser des expressions anglaises par exemple.

Enfin, avant de me décider à écrire ce livre, j’ai lu la littérature dédiée au dossier de la RAEP.

J’ai trouvé des choses pas mal mais incomplètes à mon goût, j’ai trouvé des choses pleines d’idées inutiles, j’ai adoré lire le livre d’un formateur qui n’était pas agent public et qui confondait entretien d’embauche et oral de concours. En le lisant, je m’imaginais commencer un oral avec ces quelques mots : « ce que j’aime dans votre entreprise du ministère des armées c’est l’esprit corporate… ». Je ne dis pas que tout est mauvais loin de là, je dis seulement que pour écrire correctement sur le dossier de RAEP, il faut être passé par la case des concours, avoir subi des oraux et avoir passé des heures à rédiger son dossier de RAEP.

J’ai écrit ce livre en le voulant simple, court et factuel. Efficace, je dirais plutôt efficient, allant droit au but pour vous donner toutes les clés. Il ne vous fera pas réussir un concours mais il va vous y aider. N’oubliez pas que c’est vous qui écrivez, c’est vous qui analiserez, c’est vous qui parlerez. Bref ce sera votre réussite, pas la mienne.

Tout ce que je vous demande de garder en mémoire après cette préface, c’est que la réussite de votre dossier de RAEP n’est liée qu’à une seule chose 

 

LA METHODE

Soyez le premier à partager ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *