[RAEP]4 : L’oral d’un concours (partie 1)

reussir son dossier RAEP

Le moment le plus terrible d’un concours administratif ou d’un examen professionnel reste l’oral.

Ces longues minutes durant lesquelles on se retrouve seul face au jury avec son stress, ses angoisses et sa peur de dire n’importe quoi …ou pire … Ne rien avoir à dire.

Autant il est facile de préparer les écrits en travaillant la technique des notes de synthèse ou de la dissertation autant se préparer à l’oral reste aléatoire. Entre bachotage et sophrologie, il existe de nombreuses techniques pour ne pas rester “sec” devant une question du jury.

Ce seront les sujets des prochains articles. Mais pour le premier de la série, je vais vous raconter un peu ma manière de faire pour développer rapidement mes connaissances; Celles qui vous permettront de répondre le minimum attendu à une question.

Comment développer rapidement ses connaissances. ? Voila la clé de la réussite. C’est très simple, pour moi qui travaille à l’éducation nationale, il me suffit d’apprendre par coeur le Code de l’éducation, quelques milliers de circulaires, deux ou trois cents articles de presse bien léchés et pour finir anticiper sur toutes les reformes qui vont arriver. Et hop, le tour est joué !!! Qui a dit que c’était compliqué ? Par contre ça peut prendre une bonne dizaine d’années…

Pour ma part, j’ai une technique qui m’est propre mais qui a toujours été efficace. Je vais essayer de vous en donner les fondements et le fonctionnement. Par contre ne prenez pas peur car ma technique se base sur l’idée qu’il ne faut pas connaitre grand chose et qu’il vaut mieux rebondir sur le sujets polémique de la question posée.

Tout d’abord, l’organisation des fiches de révision

Qui dit révisions dit fiches … Je me souviens de mes préparations de concours durant lesquelles nous échangions nos fiches avec mes camarades. C’était désolant, eux avaient des pages A4 recto-verso sur un sujet et moi un simple recto de feuille A5 et écrit gros. Personne ne  voulait de mes fiches. Ceci dit je ne voulait surtout pas des leurs.

Je vous propose donc quelques réflexions avant de créer vos fiches :

– Il y a une multitude de sujets à connaître (trop même…)

– Il faut que je puisse réviser très rapidement et n’importe où

– Durant un oral, le jury aura de nombreuses questions à me poser, aura-t-il le temps de me pousser dans des détails de connaissance d’un sujet ?

– Dois-je être bon sur seulement quelques sujets ou dois-je être moyen sur de très nombreux sujets ?

– Est-on certains que les jurys maîtrisent les sujets dont ils souhaitent que vous leur parliez ?

Les réponses à ces quelques réflexions :

1/ Les jurys des concours administratifs sont assez formatés. Lorsqu’ils voient que d’emblée vous avez la réponse à une question, ils passent à la suite et vous n’avez donc pas le temps de développer toutes vos connaissances (C’est vraiment frustrant…)

2/ La quantité de sujets à traité est tellement importante que vous devez les balayer sans approfondir.

3/ Pour réviser rapidement et n’importe où rien ne vaut le format A5.

4/ Un jury qui voit que vous maîtrisez un sujet passera rapidement à autre chose car ce qu’il cherche c’est voir comment vous réagissez devant une question que vous ne maîtrisez pas.

Donc pour une bonne organisation, on achète un carnet A5 (en fait on va même en acheter 4) et on va s’organiser.

A moins que vous ayez a passer un concours très spécifique, on va organiser nos 4 carnets avec 4 grands sujets … A votre avis lesquels ? Avant de lire la suite essayez de trouver un semblant de réponses …

  • Fonctionnaires (droits, devoirs, sanctions, catégories, carrière…)
  • FonctionS publiqueS (Réforme, historique, grandes lois…)
  • Interministériel (Pour savoir ce qui se passe chez les voisins …)
  • Votre ministère (Historique, grandes lois, réformes …)

Comme vous le voyez, on peut s’organiser simplement et ne pas faire des usines à gaz. Passons donc à la suite, la rédaction d’une fiche.

Rédigeons nos fiches de révision

Je ne le dirai jamais assez, une bonne fiche de révision est simple et très rapide à lire. En moins de 50 seconde vous devez pouvoir la lire entièrement. Dans le métro sur un trajet de 10 minutes vous devez pouvoir relire une quinzaine de fiches facilement

Son contenu doit contenir très peu de textes longs. Bref elle doit contenir un titre des dates et des mots clés. Une fois qu’on a dit ça, on a (presque tout) dit.

Il reste juste à trouver une organisation identique à toutes les fiches.

Pour ma part, c’était :

  • Titre
  • Date initiale
  • Dates modifications ou date d’application
  • 3 lignes max de contenu
  • Mots clés

Vous voyez que c’est très bref.

Toutefois, si vous vous rappelez du début de cet article je vous disais qu’il fallait rebondir sur un sujet “polémique” de la question.

Prenons un exemple que j’ai vécu. Durant mon dernier oral de concours on me pose la question suivante :

“Que pouvez-vous nous dire sur le dispositif des cordées de la réussite?”

Personnellement en 30 secondes j’ai balancé le contenu de ma fiche et hop, je balance mon sujet polémique “le décrochage scolaire”… et je bascule sur le contenu d’une autre fiche.

Bref de 30 secondes de connaissances vous basculez sur deux minutes en parlant de 2 ou 3 sujets ce qui élargi le débat et fait très plaisir à votre jury.

Donc en dernier point de votre fiche :

  • Titre
  • Date initiale
  • Dates modifications ou date d’application
  • 3 lignes max de contenu
  • Mots clés
  • Sujet polémique

 

Rappel et conclusion
Soyons clairs toutefois, des fiches n’empêchent pas d’approfondir des sujets en lisant des articles de fond. Car je le répète, les fiches courtes et très synthétiques n’ont pour vocation que de pouvoir vous aider à sortir quelques informations primordiales sur un sujet et rebondir sur un sujet qui ouvre le débat.

Author: Stéphane Gourbeille

Blogger, geek, chromebookeur, je me fais plaisir avec mon blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.